Communiqué
Pour diffusion immédiate

Bretons aux Rendez-vous
Si semblables différences

Montréal, le 9 février 2000 - À l'occasion des 18e Rendez-vous du cinéma québécois, une délégation de professionnels de l'audiovisuel venus de Bretagne débarquera à Montréal pour rencontrer ses homologues québécois et comparer nos semblables différences. Pour marquer le coup, l'Institut Goethe servira de chapiteau à trois soirées (20, 21 et 23 février) consacrées au documentaire et au cinéma d'animation breton, avec la projection de plus de vingt oeuvres inédites.

" Nos deux cinématographies ont trouvé dans le film documentaire et le film d'animation une façon originale d'exprimer leur réalité culturelle. Cette situation en fait des alliées naturelles ", soutient René Robitaille, des Productions de l'Étale, maître d'oeuvre de cette rencontre à laquelle participent trois réalisateurs (Laurent Gorgiard, Ariel Nathan, Patrice Roturier), cinq producteurs (Franck Delauney, Anne Luart, Jean-François Le Corre, Bernard Mazzinghi) et deux directeurs de projets de l'Université de Rennes 2 (Yvon Guillon, Patrice Roturier, également cinéaste).

À cette liste s'ajoutent les noms de Roseanne Lelièvre, documentaliste-recherchiste audiovisuelle à l'INA et Erwan Moalic, directeur du Festival de Douarnenez, voué aux cinémas des peuples minorisés et vitrine annuelle du cinéma et de l'audiovisuel de Bretagne depuis 1978. " Par cette invitation exceptionnelle de nos amis québécois, l'opportunité nous est offerte de faire voir et faire savoir qu'il existe une création et une profession audiovisuelles en Bretagne. " affirme M. Moalic qui espère surprendre avec les films sélectionnés et rencontrer les artisans et cinéphiles d'ici dans cet esprit de convivialité qui nous est commun.

Outre le regard personnel de leurs auteurs, les vingt-deux films au programme témoignent des particularités de leur contexte social, économique et culturel, produisant parfois sur nous un troublant effet de miroir. C'est le cas de Bzh... des Bretons, des Bretagnes (23 février, 20h45), documentaire réalisé en tandem par Marie Hélia et Olivier Bourbeillon, qui font l'historique des revendications linguistiques et identitaires du peuple breton. La question de la langue est également au coeur de Brezhoneg'leizh o fenn (23 février, 18h30), dans lequel Soazig Danielou s'interroge sur l'avenir des lycéens qui ont passé leur bac... en breton. Dans un autre ordre d'idée, il ne faudrait pas manquer de voir les dames de Avec mes quelques rides (23 février, 18h30) de Brigitte Chevet qui sont adorables dans leur nouveau rôle médiatique.

Le cinéaste Jean-Pierre Lemouland a pour sa part relevé le pari d'animer les paysages de Van Gogh et Seurat. Dans Vincent (21 février, 18h30), les blés d'Arles prennent vie et, tirés par les ficelles d'une astucieuse narration, rejoignent d'autres compositions de Van Gogh. Rêve de lumières (21 février, 18h30), s'ouvre quant à lui sur une Grande Jatte déserte, qui se peuple peu à peu pour s'achever sur la composition exacte du chef-d'oeuvre de Seurat. Le Cyclope de la mer (21 février, 18h30), de Philippe Jullien, maintes fois primé, et L'homme aux bras ballants (21 février, 18h30) de Laurent Gorgiard, marquent, pour leur part, l'étonnante effervescence du cinéma d'animation breton de ces dernières années.

Entre deux séances à la Cinémathèque et à l'Institut Goethe, la délégation bretonne rencontrera les représentants de compagnies et d'institutions d'ici, en vue de créer des ponts pouvant mener à des ententes de co-production et de diffusion.

La visite des professionnels de l'audiovisuel bretons a été rendue possible grâce au soutien de ses partenaires en Bretagne, soit Daoulagad Breizh (" les yeux de la Bretagne ", une importante association d'artisans du cinéma en Bretagne pour la promotion et la diffusion), l'Université de Rennes 2, Région Bretagne, ainsi que le Consulat de France à Québec et l'Union canadienne des Bretons. Sur le front québécois, rien de tout cela n'aurait vu le jour sans la participation des Productions de l'Étale, des Rendez-vous du cinéma québécois, de Cinéma Libre, de l'Association des Réalisateurs et Réalisatrices du Québec et de Vision Globale, auxquels se sont joints la Sodec, Téléfilm Canada, la SARDEC, l'APFTQ, ainsi que le restaurant La Paryse.


Renseignements:
René Robitaille
Les Productions de l'Étale
Téléphone: (514) 374-0041
Courriel: info@etale.qc.ca